Les inégalités salariales entre les hommes et les femmes sur le marché du travail Retour à la liste

Les inégalités salariales entre les hommes et les femmes  sur le marché du travail

Question parlementaire de Madame la Députée Eliane TILLIEUX à la Ministre Greoli

Madame la Ministre,


Après 10 ans de progrès constants en matière de parité hommes - femmes, la situation s'assombrit. Pas moins de 144 pays ont été analysés par le Forum économique mondial et il faudrait un siècle pour combler l'écart global à l'échelle mondiale. Les disparités les plus difficiles à surmonter concernent l'emploi et la santé.

Ainsi, depuis le 3 novembre, en Europe, les femmes travaillent gratuitement jusqu’à la fin de l’année, en raison de l’écart de salaires qui les sépare des hommes.

Les femmes subissent de plein fouet les planchers et plafonds de verre. La situation est d’autant plus alarmante qu’en début de carrière, l’écart salarial n’est que de 7% et monterait jusqu’à 20%, soit 650€ bruts, à 60 ans. Elles bénéficient également de deux fois moins d’avantages en nature, comme l’acquisition d’une voiture de société, par exemple.

Les Wallonnes sont indéniablement travailleuses, créatives, intelligentes et volontaires, sauf que l'on oublie de les rémunérer comme il se doit !

Madame la Ministre, dans d’autres pays, comme en Islande, la volonté politique est claire : depuis le 1er janvier 2018, l'égalité salariale entre les femmes et les hommes est devenue obligatoire grâce à l’entrée en vigueur d’une loi entérinant la parité parfaite.

Vous êtes-vous penchés sur le mode de fonctionnement islandais ? Quelle en est votre analyse ?

Avez-vous pris des contacts avec les ministres de l’emploi et de l’égalité des chances au niveau fédéral ? Ainsi qu’avec le Ministre wallon de l’emploi ? Que comptez-vous mettre en œuvre en Wallonie en termes de politique d’égalité entre les hommes et les femmes ?


Je vous en remercie.