A la Chambre, ça bouge pour l’environnement et l’humain !

Dernière mise à jour : mai 31


Le 5 juin prochain aura lieu la Journée mondiale de l’environnement.


L’occasion de rappeler que les problèmes environnementaux sont nombreux et persistent mais qu’il existe plusieurs axes et solutions pour agir chacun à son échelle : limiter la consommation énergétique, réduire les déchets et la pollution, sauvegarder la biodiversité, favoriser la mobilité douce, …

Œuvrer pour une Chambre plus durable est une de mes priorités ! En effet, parmi les nombreux chantiers en cours que j’ai décidé de lancer sous ma présidence, la durabilité est un axe fort. Le rôle de Présidente, c’est aussi assurer la gestion quotidienne de près de 100.000 m² de bâtiments où travaillent plus de 1.000 personnes (hors situation pandémique actuelle). Avec mes collègues, la durabilité est l’un des premiers dossiers sur lequel nous avons travaillé en permettant au groupe de travail mis en place sur ce thème d’aboutir à un plan d’actions sans précédent. Celui-ci a été adopté le 31 mars 2021 et a une portée pluriannuelle.

87 actions qui permettront ainsi à la Chambre d’être en phase avec les objectifs climatiques de notre pays et de l’Union européenne ! De l’isolation de la toiture au recyclage du papier à jeter, à la verdurisation des espaces, à la promotion de la mobilité douce et des circuits courts et fairtrades… tout est mis en place pour préserver notre environnement et assurer une meilleure qualité de vie à toutes et tous.

Notre institution démocratique a un rôle d’exemplarité à jouer, d’abord par le travail parlementaire, mais aussi dans son fonctionnement quotidien !


Quels sont les 5 grands changements concrets depuis ma désignation à la tête de la Chambre ?

  • Diminution drastique des déchets et du papier : entre autres, par la mise à disposition de bouteilles d’eau réutilisables et de fontaines à eau pour les réunions de commission et dans les espaces communs. Par la création d’un comptoir à documents pour éviter la distribution automatique de copies papier. Il suffit de s’adresser au comptoir pour consulter un document.

  • Promotion de la mobilité douce : la Chambre met déjà des vélos à disposition pour le personnel et les parlementaires. J’ai opté pour l’acquisition de vélos électriques supplémentaires produits en Belgique ; une plateforme de réservation va être mise en place. Le nombre de places de stationnement pour les vélos va être augmenté. Des pompes et de kits d’entretien seront mis à disposition.

  • Renforcement de notre engagement dans l’économie circulaire : nous avons lancé le recyclage des mégots de cigarette (49% des déchets retrouvés dans la nature sont des mégots - près de 30 millions de mégots sont jetés tous les jours en Belgique) et créé un point de collecte pour les déchets de liège provenant des bouteilles ou encore des dessous de verre.

  • Des espaces publics plus verts et une plus grande biodiversité : la Cour Beyaert par exemple, qui était juste une esplanade de béton il y a à peine un an, compte désormais des milliers de plantes. Et ce n’est que le début !

  • Appel aux circuits courts et locaux : la Chambre a obtenu, en 2018, le label Fairtrade et ma volonté est de poursuivre dans cette voie. Il s’agit de promouvoir et mettre en lumière les produits issus des producteurs des 3 régions de notre pays via des circuits courts, équitables et fairtrades.

Parlement : « la révolution verte » d’Eliane Tillieux

A relire dans la Capitale du 17 mai : https://bit.ly/3oN033a