Attentat à Nice : Message de la Présidente de la Chambre des représentants



En séance plénière de la Chambre le jeudi 29 octobre 2020


Chers Collègues,


Alors même que nous rendions hommage à Samuel Paty, assassiné de façon brutale la semaine dernière, la France a été attaquée en son cœur ce matin à Nice.


Nous avons en effet appris avec stupéfaction qu’une attaque au couteau avait eu lieu vers 9 heures ce jeudi à l’intérieur et aux alentours de la Basilique Notre-Dame de l’Assomption. Selon les informations disponibles, au moins trois personnes sont mortes, deux femmes et un homme, et plusieurs ont été blessées. Une enquête est ouverte pour assassinat et tentative d’assassinat en relation avec une entreprise terroriste.


Chers collègues,


Les auteurs d’attentats et de violences ont pour objectif évident de détruire les libertés individuelles et la démocratie. Il nous faut condamner avec force ce fanatisme qui nourrit le terrorisme. C’est la négation même de l’humanité, cette humanité empreinte de différences et donc de respect.


Il est dès lors un devoir élémentaire et un impératif de nature morale que notre assemblée dénonce encore et toujours les idéologies qui contribuent à engendrer autant de souffrances et de crimes. Rien ne pourra faire fléchir notre détermination à relever les défis de la violence et des fondamentalismes.


Nous qui entendons continuer à défendre la démocratie devons continuer à nous opposer à tout ce qui constitue une incitation à la haine entre les hommes. Ces actes terroristes s’attaquent aux valeurs qui fondent notre civilisation: la tolérance, l’idéal de justice, le droit à la différence, la liberté d’expression.


Au nom de la Chambre des représentants, j’ai adressé mes sincères condoléances à mon homologue de l’Assemblée nationale. Je l’ai assuré de la profonde sympathie du peuple belge à l’égard du peuple français dans cette terrible épreuve.


Puis-je vous demander d’observer une minute de silence en hommage aux victimes de cet attentat?


Eliane Tillieux