Conflit en Ukraine : discours lors de la séance plénière du 10 mars 2022




Cher(e)s Collègues,


Le 24 février 2022, la Fédération de Russie a lancé contre l’Ukraine une offensive inacceptable au regard du droit international, qui régit les principes de souveraineté et d’intégrité territoriale des États. Toutes celles et ceux qui sont épris de démocratie et d’humanité ne peuvent qu’être profondément choqués par cet acte de guerre violent.


Je tiens à saluer la présence en tribune de deux représentants de l’ambassade d’Ukraine en Belgique, M. Yehor Pyvovarov, chargé d’affaires et Mme Natalia Anoshyna, conseillère, qui ont tenu à partager ce moment avec nous.


Le destin de l’Ukraine nous concerne toutes et tous. En coordination avec nos partenaires et nos alliés, l’Union européenne a pris sans délai des sanctions sans précédent à l’encontre de la Fédération de Russie et a adopté des mesures pour soutenir l’Ukraine par tous les moyens, politiques, financiers, humanitaires et logistiques.


L'agression militaire russe a provoqué une véritable onde de choc partout dans le monde mais aussi un magnifique élan de solidarité. L’Union européenne a rapidement pris une série d’initiatives pour accueillir, solidairement et dans les meilleures conditions, les réfugiés ukrainiens, enfants, femmes et hommes, que cette guerre condamne à l’exode.


En Belgique, l'aide afflue des quatre coins du pays. De nombreux Belges œuvrent main dans la main avec des Ukrainiens qui vivent et travaillent chez nous afin de venir en aide aux victimes de ce conflit absurde.


Depuis plusieurs jours, notre pays accueille ainsi de nombreux réfugiés ukrainiens - principalement des femmes et des enfants - qui n’ont pas eu d’autre choix que de fuir précipitamment leur patrie.


La population belge et de nombreuses autorités publiques comme les communes ont manifesté une grande solidarité pour leur offrir du soutien, un abri, du réconfort et les soins nécessaires.


Il nous appartient également de poser un acte concret afin d’aider les réfugiés ukrainiens en Belgique et la population sur place. Ainsi, j’ai donné instruction aux services de la Chambre d’ organiser une action de solidarité au sein de notre assemblée par le biais d’une collecte de biens et de vivres. Je vous invite toutes et tous à y participer.


Comme vous l’aurez remarqué, le drapeau ukrainien flotte sur les bâtiments de la Chambre et du Sénat depuis plus d’une semaine maintenant.


Par ce geste symbolique, nous entendons condamner avec la plus grande fermeté cette attaque militaire russe et exiger la restauration de l’indépendance, de la souveraineté et de l’intégrité territoriale de l’Ukraine.


Cher(e)s collègues,


Une fois de plus, hélas, la guerre déploie son cortège d’horreur et d’affliction et endeuille de nombreuses familles non seulement en Ukraine mais aussi en Russie. Chaque vie perdue est un drame. Au-delà de la médiatisation de cet affrontement stérile, il y a la mort, la douleur, l’absence , le cri et le silence.


En signe de soutien et de respect pour la fierté et le courage du peuple ukrainien mais aussi en hommage aux victimes déjà trop nombreuses de ce conflit, je vous invite à observer une minute de silence.


Eliane Tillieux