Hommage à la mémoire des victimes des attentats du 22 mars 2016





Séance plénière du jeudi 25 mars 2021

Hommage à la mémoire des victimes des attentats du 22 mars 2016

Cher(e)s collègues,

Il y a des dates qui restent gravées dans notre mémoire. Le 22 mars 2016 en fait hélas

indéniablement partie.

C’est avec effroi et consternation que nous avons toutes et tous appris ce jour-là que le terrorisme barbare avait frappé notre pays après avoir durement touché nos voisins français. Soudainement, tout ce qui nous occupait avec tant de force et de conviction nous est apparu quelque peu secondaire au regard de l’actualité qui se dévoilait à nous. Toutes et tous nous nous souvenons de ce que nous faisions lorsque de violentes explosions dévastèrent l’aéroport de Zaventem et la station de métro Maelbeek. Nous nous souvenons encore de l'horreur et de l'incrédulité ressenties à ce moment-là...

Ces attentats, par leur ampleur, leurs cibles et leur mode opératoire, nous ont brutalement plongés dans un climat de terreur sans précédent. Ce jour-là, ce sont la tolérance, l’idéal de justice, le droit à la différence, la liberté d’expression, valeurs fondamentales de la démocratie, qui furent visées par les terroristes.

J’ai été profondément touchée, face à cette haine horrible, insensée et fanatique, par le sens du devoir et le courage dont ont fait preuve les secouristes, les policiers, le personnel médical et même de simples passants.


Cher(e)s collègues,


En ce cinquième anniversaire des attentats du 22 mars 2016, les cicatrices sont encore profondes et, si elles peuvent s'estomper avec le temps, elles ne disparaissent jamais. Le terrorisme reste un défi mondial comme nous l’ont rappelé les attentats récents à Paris, Nice et Vienne. Il est de notre devoir de faire tout ce qui est en notre pouvoir pour vivre dans un monde plus sûr ou le vivre ensemble est la norme. Chaque vie brisée est une tragédie.

Les mots sont certainement bien insuffisants lorsque tant de personnes perdent la vie ou sont grièvement blessées. Mes pensées vont à toutes les familles et amis des victimes de ces attentats. Mes pensées vont également aux blessés, qui portent aujourd'hui ce traumatisme dans leur chair et leur esprit, et à toutes les personnes confrontées à ces attaques de loin ou de près.

Puis-je vous demander de bien vouloir observer quelques instants de recueillement à la mémoire de toutes celles et ceux victimes de l’aveuglement fanatique et la folie meurtrière?