Inauguration de la foire de Cristal de Ligny


Mesdames, Messieurs,


C’est un plaisir pour moi d’inaugurer cette nouvelle édition de la Foire du cristal et du verre à Ligny.


J’ai pu en souligner tout l’intérêt et toute la force à plusieurs reprises dans le passé, et je me réjouis de voir que l’aventure se poursuit, et quelle aventure !


Comme nous le savons toutes et tous ici, il est important de se remémorer l’excellence du travail et du talent namurois à l’œuvre dans de nombreux domaines. C’est cette conscience collective qui nous fait rebondir à travers l’histoire pour encore bâtir un meilleur futur.


On sait que le berceau du cristal sur le continent européen fut établi à Namur en bord de Meuse, à proximité de l’actuel Pont des Ardennes.


C’est en effet en 1753 que les ateliers furent installés à l’initiative de Sébastien Zoude, et ce grâce à la lettre patente délivrée par l’Impératrice Marie-Thérèse d’Autriche. Dès 1761, imaginez, cela fait aujourd’hui 261 ans ! les premières pièces en cristal sortaient des ateliers.


En 1854, au décès du petit-fils de Sébastien, les ateliers sont vendus et finalement en 1879, la partie « cristallerie » sera rachetée par le Val-St-Lambert.


Seule la partie « verrerie » d’Herbatte continuera pour s’arrêter finalement en 1949, mais le Val-St-Lambert et d’autres cristalleries comme Baccarat en France vont pérenniser le savoir-faire des anciens jusqu’à nos jours.


Je disais, "se remémorer nos forces et nos atouts, pour construire un meilleur futur" : plus que jamais les temps que nous vivons nous paraissent troubles, incertains, voire angoissants : covid, inondations, guerre en Ukraine !


Non, le progrès n’est pas garanti, non, l’histoire ne va pas de soi vers le meilleur, et rien de ce qui est acquis ne l’est définitivement.


C’est pourquoi il faut combattre, en permanence, pour ce qui fait, à mon sens, la vertu de nos sociétés : imparfaites, certes, bien entendu, comme toute construction humaine, fragiles comme le cristal, mais belles et solides comme le verre si on y prend soin : la démocratie, la solidarité, l’émancipation, la liberté, la beauté, sont au cœur de nos valeurs et de ce qui fait sens.


En qualité de Présidente de la Chambre, que j’ai l’honneur d’être aujourd’hui, je peux vous dire que nous mettons à l’agenda et en tête de nos priorités ces questions fondamentales.


Nous défendons avec toutes nos forces les droits humains, l’égalité, le souci de relever les grands défis du monde : le climat, la paix, l’éducation, la santé, mais aussi cette liberté de création qui est au cœur du meilleur de l’être humain.


Oui, le meilleur, parce qu’il ouvre à l’Autre, à la différence, à la curiosité essentielle, à la solidarité universelle.


En ce moment de l’histoire, il faut en effet aussi se rappeler à quel point l’art est nécessaire, nécessaire contre le totalitarisme qui souvent veut l’éteindre, nécessaire contre la barbarie qui détruit tout.


Les artistes sont une part importante de l’imaginaire libéré, de l’imaginaire à l’œuvre, qui irrigue notre humanité.


Ils et elles transforment la réalité en s’appuyant sur la maîtrise technique et la transformation de la matière.


Nous avons donc le loisir d’admirer ce week-end l’éclat de cet art particulier, presque mystérieux, qui allie la perfection technique à l’imaginaire le plus diversifié.


Je me réjouis de découvrir avec vous les œuvres réalisées par des cristalleries ou verreries européennes, anciennes ou contemporaines, belges ou internationales.


Il suffit d’évoquer les noms de Vonêche, Val-Saint-Lambert, Herbatte, Chênée, Manage …ou encore, venant de l’étranger, ceux de Baccarat, Murano, Bohême, Saint-Louis …


Et à épingler, des réalisations signées : Gallé, Daum, Muller, Legras, Leloup ...


Bref, la quintessence du cristal est à nos portes, dans ce pays namurois qui nous emporte et sait nous faire rêver à des futurs meilleurs…


Plein succès à cette manifestation unique, partons ensemble à la découverte de ces œuvres et de ces parcours artistiques !


Je vous remercie.


Eliane TILLIEUX