A la Chambre : l’obligation vaccinale en débat



Je l’avais annoncé avant les vacances de Noël, la question de la vaccination obligatoire sera au cœur d’un large débat au Parlement fédéral, partageant ainsi la volonté du CODECO de mener ce grand débat public avec les parlementaires et les expertes et experts pour peser le pour et le contre, pour bien mesurer les nuances et les enjeux des questions mises sur la table.


Chaque citoyenne et citoyen pourra, dès lors, suivre les échanges et les travaux avec attention.


En effet, le meilleur endroit pour débattre publiquement de la vaccination obligatoire est le Parlement fédéral.


C’est l’institution de tous les citoyennes et citoyens et le lieu par excellence de la confrontation des points de vue. Le Parlement doit être, selon moi, le reflet de ce débat démocratique qui touche aux valeurs fondamentales et à la santé publique de l'ensemble de la population, qu’on soit pour ou contre.


Ce débat doit permettre d’apporter les meilleures réponses aux enjeux de demain, renforcer la lutte contre la pandémie, protéger notre système de soins de santé et garantir notre vivre ensemble.


Il a débuté la semaine passée en commission Santé de la Chambre, qui a fixé plusieurs jours d’auditions afin d’entendre des expertes et experts multidisciplinaires (épidémiologistes, virologues, médecins, psychologues, juristes, etc). Les séances sont accessibles au public et retransmises via le site internet de la Chambre.


Vous l’aurez compris, en tant que Présidente d’Assemblée, mon rôle est d’organiser le débat dans les meilleures conditions et le mener à son terme.


Je soutiens une formule qui rassemble et réconcilie la population pour éviter toute stigmatisation, qui permette de mettre en lumière les diverses positions et qui apporte des réponses argumentées. C’est notre responsabilité politique et un enjeu de santé publique essentiel.