Les questions d’actualité de la Chambre seront désormais traduites en langue des signes



J'ai toujours été très attentive à l’inclusion des personnes en situation de handicap dans la société. Depuis ma prise de fonction à la tête de l’assemblée, j'ai fait de l’ouverture du débat démocratique aux citoyennes et citoyens ma priorité.

C’est ainsi qu’un nouveau projet d’envergure a vu le jour : à partir du jeudi 4 mars, la Chambre rend ses travaux parlementaires davantage accessibles aux personnes sourdes et malentendantes en traduisant les questions d’actualité des séances plénières en langue des signes. Une première pour notre institution, qui se veut plus ouverte et plus inclusive !

Concrètement, les services de la Chambre ont travaillé sur ce projet avec plusieurs associations d’interprètes en langue des signes. Deux studios ont été aménagés dans le bâtiment du Forum afin que les 4 interprètes – deux néerlandophones et deux francophones – puissent se relayer afin de signer les débats d’actualité. A partir d’aujourd’hui, les questions d’actualité, qui sont retransmises en streaming sur le site de la Chambre (www.lachambre.be), apparaîtront avec l’image incrustée à l’écran des deux traducteurs en langue des signes.

La Chambre mènera cette expérience-pilote jusqu’à la dernière séance parlementaire de la session (en juillet 2021). Une évaluation sera menée pour analyser son impact et vérifier si elle répond aux besoins du terrain. Sur cette base, le projet pourra être adapté et pérennisé.