Réunion conjointe des Comités Chambre/Sénat Émancipation sociale et Égalité



Devenir d’ici 2030 l’un des parlements européens les plus sensibles à la dimension de

genre : c’est l’objectif que nous nous sommes fixées avec la Présidente du Sénat,

Stéphanie D’Hose. Une ambition annoncée lors de notre Webinaire le 8 mars dernier

à l’occasion de la Journée internationale des droits des femmes.


Bien sûr des étapes importantes ont été franchies dans notre pays ces dernières

années. Notre Webinaire du 8 mars a néanmoins mis en évidence les progrès à

réaliser en termes de représentativité des femmes et de la diversité en politique.


C’est pourquoi, pour la première fois dans l’histoire de nos deux institutions, un

groupe de travail « Genre » a été instauré pour récolter les chiffres, analyser l’état

des lieux et réfléchir aux pistes d’amélioration à venir !


Un screening transversal inédit va couvrir l’ensemble des aspects de la vie

parlementaire de la Chambre et du Sénat :

  • fonctionnement politique et interne,

  • communication et image,

  • infrastructures,

  • et aspects liés à la gestion du personnel et à l’équilibre entre la vie familiale et

  • la vie professionnelle.


Ce lundi 31 mai, nous avons présenté à nos collègues ce chantier d’envergure lors

d’une réunion conjointe des comités d’Émancipation sociale de la Chambre et

d’Égalité entre les femmes et les hommes du Sénat. Un échange de vue a suivi avec

les deputé.e.s et sénateur.trice.s notamment à propos de la finalité et des

objectifs de ce groupe de travail « Genre ».


Le groupe de travail se réunira chaque mois et présentera son rapport annuel en mai

2022. Concernant l’état des lieux de la situation et l’établissement du premier rapport intermédiaire, nous en discuterons plus en détail lors de notre prochaine réunion du GT Genre le 11 juin.


Avec la ferme volonté de marquer une étape importante dans le développement d’un

Parlement plus moderne et sensible à la dimension du genre, nous pourrons

enclencher des réformes et des actions concrètes grâce à ces travaux avec le

consensus de nos collègues parlementaires !