Solidarité avec le Liban : nos universités pourront accueillir davantage de médecins en formation



Communiqué de presse – Groupe PS de la Chambre


L’explosion tragique, qui a eu lieu à Beyrouth en août dernier, a causé des dizaines de morts et des milliers de blessés, dévastant des quartiers entiers et laissant plusieurs dizaines de milliers de personnes sans toit. Des écoles, institutions et hôpitaux ont également été détruits, créant des situations critiques dans la capitale.

Conséquence de cette catastrophe : certains médecins en formation n’ont plus la possibilité de poursuivre leur apprentissage au sein des services de stage qui les accueillaient.

Face à cette situation d’urgence, le PS a déposé une proposition de loi, permettant d’augmenter jusqu’au 1er septembre 2022 et pour raisons humanitaires, la capacité d'accueil de médecins stagiaires par des universités belges. Le texte vient d’être approuvé à l’unanimité en séance plénière de la Chambre ce jeudi 24 septembre 2020.

Désormais, la Belgique permet, dès janvier prochain, aux universités qui le souhaitent de pouvoir accueillir ces médecins libanais. Cela en autorisant, de manière temporaire, la formation de deux candidats supplémentaires par service de stage, qui aujourd’hui n’accueille qu’un seul candidat.

Pour Eliane Tillieux, députée PS et signataire de la proposition de loi, « nous souhaitions apporter un soutien au Liban en permettant à nos universités qui le souhaitent de pouvoir accueillir des médecins dont les hôpitaux ont été détruits par l’explosion. Nous leur garantissons ainsi la poursuite d’une formation de qualité dont ils pourront ensuite faire bénéficier leur pays d’origine et permettons également aux candidats belges en formation professionnelle d’enrichir leurs connaissances grâce à ces contacts. L’histoire de la collaboration entre nos deux pays est longue et, au vu de la catastrophe humanitaire que connait le Liban, il était primordial de mettre en place rapidement cette coopération internationale et de permettre cette solidarité. »